Vous pouvez cliquer sur n'importe quelle image pour l'agrandir. Pour revenir au blog, cliquez à côté de l'image agrandie. Bonne visite, et merci pour votre commentaire si vous ressentez l'envie de laisser une trace de votre passage.


jeudi 31 juillet 2014

Tiens ma jolie maman...

Ce n'était pas dimanche (allusion à une vieille chansons française :-D) et pourtant ma fille B. est revenue hier avec un magnifique bouquet de roses blanches pour sa maman ! Juste comme ça, cadeau ! Je n'ai pas de mots publics pour dire la profondeur de ma joie mais je peux partager les images.

samedi 26 juillet 2014

Livraison très spéciale

En relisant la réponse de Passion à mon commentaire sur les photos fabuleuses qu'elle a prises de cigognes aperçues en grand nombre dans un pré, voir ici, j'ai réalisé que mon précédent dessin était bien loin de son imagination sans bornes. J'ai donc repris mes pinceaux pour mieux rendre l'idée. Ne cherchez pas le réalisme : à deuxième vue (de ma part) il est impossible qu'un veau fasse le trajet ainsi positionné sur le lange. Trop tard. Mon dessin s'est déjà envolé vers Passion... en toute amitié.

jeudi 24 juillet 2014

Quand passent les cigognes

En réponse à Passion et à sa réponse à l'un de mes commentaires sur son article fabuleux sur des centaines de cigognes aperçues dans un pré et qu'elle a eu le bonheur et surtout la gentillesse de nous faire partager, voici un petit dessin que je viens de réaliser. C'est sans doute moins réaliste que ce que son insatiable imagination a pu visualiser mais c'est fait avec beaucoup d'amitié et de cœur.

Gelée de groseille : la suite

La gelée mise en pots hier en début d'après-midi semblant rester un peu trop liquide (mais j'avais lu qu'il fallait attendre 24 heures pour la prise totale et je me suis dit que je pouvais encore patienter), j'ai pensé que pour mon deuxième essai j'allais acquérir une petite balance de ménage. En effet, peut-être n'avais-je pas mis assez de sucre ?
Je suis donc retournée au marché hier après-midi, ai acheté une nouvelle barquette de groseilles, puis chez Darty pour la balance de ménage, toute mignonne. J'ai testé dès mon retour : elle est très sensible et elle peut également me servir de pèse-lettre (j'avais un doute sur le poids d'une enveloppe pour l'anniversaire de mon frère et j'ai pu vérifier sans me rendre à la Poste).
 
Hier soir, j'ai donc stérilisé de nouveaux "vieux pots" pour la préparation d'aujourd'hui. Un doute m'assaillant, je suis retournée sur des sites de recettes et j'ai lu qu'il ne suffit pas de chauffer et d'écraser les grappes de groseilles avant de les mettre à passer dans le tissu de coton, mais qu'il fallait les laisser cuire au moins 10 minutes, ce que je n'ai pas fait pour la précédente préparation. J'ai donc procédé ainsi pour le deuxième jus. Ce matin, j'ai pesé le jus obtenu et j'ai réalisé qu'hier je n'ai pas mis suffisamment de sucre dans ma préparation. J'ai lu hier soir aussi que l'on peut "recuire" une gelée qui ne prend pas. J'ai donc ouvert les pots ce matin, remis la gelée d'hier dans un fait-tout, ajouté la quantité de sucre manquante, ai écumé (chose que je n'avais pas faite non plus hier car j'avais dû passer l'information ou ne l'avais  pas lue avant) et j'ai mis la gelée "recuite" dans les pots stérilisés hier soir pour normalement la deuxième tentative. Je n'ai pas recollé d'étiquettes comme hier car quand j'ai voulu décoller celles d'hier pour re-stériliser les pots, j'ai dû y aller au dissolvant tellement ça collait fort. Voici donc ma version "recuite" :
Elle n'a plus la même couleur, elle est beaucoup plus foncée mais semble déjà plus consistante.
Pour ma deuxième tentative, re-stérilisation des pots vidés et relavés ce matin
 
La casserole a bien vécu et est un peu juste en hauteur mais ça va, j'ai rempli les pots d'eau jusqu'à ras bord et elle boue autant que celle dans laquelle trempent les pots.
Egouttage du jus et torchon pressé pour obtenir le maximum de jus
Ecumage
et enfin, conseil lu aussi hier soir, une petite assiette sur laquelle je verse de temps en temps une goutte de la gelée pour voir si elle se fige : j'ai lu que lorsque cela fige presque instantanément, c'est que l'on peut arrêter le feu et verser la gelée dans les pots. Je n'ai pas fait de photos mais je les couvre avec du papier cellophane. Je n'ai pas osé réutiliser les couvercles de mes pots car ils ne sont pas stérilisés. Suite à une astuce donnée ce matin par Passion, je vais ajouter un jus de citron dans ma deuxième préparation (avant de la cuire je suppose). Je n'ai que du citron vert, j'espère que cela conviendra. Les trois nouveaux pots de gelée (avec jus de citron) :

mercredi 23 juillet 2014

Gelée de groseilles

C'est la première fois que je fais de la gelée de groseilles et j'ai rarement fait des confitures (une année, j'ai fait de la confiture de mirabelles mais ça remonte à plus de vingt ans déjà). J'ai eu envie d'essayer après avoir vu l'un de mes fils acheter un  pot de gelée de groseilles en hypermarché, me disant combien il avait aimé celle que ma maman faisait chaque année (mes parents avaient un jardin et beaucoup de groseilliers). C'est vrai qu'elle était bonne sa gelée, et elle nous en donnait chaque année quelques pots pour les enfants. J'ai donc tenté pour lui.
Je me suis rendue au marché et j'ai acheté une barquette de groseilles rouges. Je suppose que la barquette faisait 500 grammes mais j'ai oublié de demander. Je dis cela à cause des proportions car j'ai dû tout faire au hasard puisque je n'ai pas beaucoup d'ustensiles et rien pour peser.
Ensuite je me suis souvenue que maman avait un tamis (je n'ai pas mais j'ai une passoire à trous), un tissu blanc (je suis allée chez Eurodif et on m'a dit qu'il s'agissait d'étamine de coton. Ils n'en ont pas car il s'agit d'un tissu d'habillement et chez Eurodif ils ne font que l'ameublement). Je me suis rendue dans une droguerie mais vu le prix de l'étamine, j'ai pensé que je trouverais une autre solution, et j'ai trouvé. Puis recherche de sucre gélifiant - j'avais lu cela sur une recette de confiture dans un magazine pendant que j'étais en ville - et achat. J'ai lu tout à l'heure qu'avec les groseilles, c'est inutile. Si j'en refais, j'utiliserai donc le sucre roux que nous utilisons couramment. Enfin, il me fallait des feuilles de cellophanes pour fermer mes pots, feuilles achetées ce matin. Les pots sont des pots que j'ai récupérés, lavés, fait bouillir pendant vingt minutes hier soir et égouttés sur un torchon propre. Pas de bassine à confiture non plus mais un fait-tout émaillé a fait l'affaire. Et voilà, j'ai lavé, chauffé, écrasé les grappes hier soir, laissé égoutter toute la nuit dans mon chiffon blanc (propre et ébouillanté lui aussi) sur ma passoire en  métal, ai récupéré le jus en début d'après-midi, l'ai mis dans le fait-tout, ai ajouté du sucre gélifiant, laissé bouillir 3 à 4 minutes et enfin versé dans les pots : inutile de dire qu'avec les achats (sucre, groseilles et feuilles de cellophane) le prix de revient de chaque pot n'est pas négligeable :-D  Comme je n'ai pas pu peser le jus obtenu, j'ai fait une approximation pour le sucre. Il me reste à attendre pour voir si la gelée prend (pour le moment c'est encore bien liquide). En tout cas, c'est joli ! Et puis, si cette gelée est réussie et que j'en refais, les pots reviendront moins cher puisque je n'aurai plus que les groseilles à acheter (2,90 euros la barquette au marché, d'un poids que je suppose être de 500 grammes).

lundi 21 juillet 2014

Le retour

Les jours passent, les semaines aussi, pour ne pas parler des années mais ça c'est une autre histoire... Alors pour mon retour (sur la toile et non en Lorraine puisque je n'ai pas quitté ma région pour autant), j'ai préparé quelques photos qui vous en diront plus long sur ces dernières semaines.
Je vous fais grâce des feux d'artifice du 14 juillet que je suis allée voir avec ma fille B. , première sortie pour moi depuis longtemps, qui m'avait fait chaud au cœur. Mais bon, ces feux n'avaient rien d'exceptionnel même si le moment fut pour moi très agréable. Le lendemain, invitation au restaurant par ma fille. Un vrai bonheur !


Après ce repas délicieux et fort apprécié, nous nous sommes rendues place Stanislas à Nancy pour assister au spectacle d'été de son et lumière.







Dans la semaine, nous eûmes mission de prendre soin d'un jardin et je n'ai pas manqué de remarquer cette jolie coccinelle capturée spécialement pour Passion. Ma fille B. m'a aidée pour la mise au point en macro car avec mes yeux de myope je n'arrivais pas à obtenir la netteté sur la gentille bêbête à bon Dieu. Dur dur d'avancer en âge (non, je n'ai pas dit "en nage").


Arrosage du jardin. Là, c'est exceptionnel. Un arc en ciel prenait naissance à l'endroit même où j'arrosais. Y avait-il un trésor caché au pied ? Nous n'avons pas cherché. Juste saisi l'instant. Magique !



Un arc, puis deux !!!  C'était trop beau. Et je ne devais pas déplacer le jet car il était précisément LA !!!

Deux ou trois jours plus tard, surprise par ma fille en train de négocier avec l'âne... Non, il n'a pas eu la salade. Juste une poire dont je sais qu'il est friand puisqu'il n'hésite pas à se servir tout seul dans l'arbre en tendant le coup et se hissant sur la pointe des sabots. Sacré Benjamin ! Euh.... Sacré Capuchon ! (Benjamin est l'âne de ANIMAL FARM de George Orwell - il me fait penser à lui).

Je voulais juste le caresser entre les deux oreilles, mais sans me faire mordre... La salade, c'est pour nous. Elle était délicieuse.

Capuchon aime varier les desserts. Pas tous les jours la même chose. Ici, il a repéré le mirabellier. Hmmm.... Elles sont déjà très bonnes les mirabelles de Lorraine, surtout lorsqu'on va à "la rapine".


Et j'ai gardé le meilleur, ou plutôt la meilleure, pour la fin : Sarah, la fille de ma fille aînée, qui est née le 13 juillet 2014 à 22 h 16. Un adorable bébé de presque 4 kilos. Désolée, j'ai oublié les mensurations exactes. Mais en tout cas, elle est ravissante (et minuscule, comme tous les bébés) !

mercredi 2 juillet 2014

Des nouvelles de la pétition (voir message précédent)

Des nouvelles de la pétition que m'avait transmise Sabine, de "Chemin je t'aime".
Je vous fais un "copier-coller". Si vous voulez signer la pétition, le lien est sur le message précédent. Merci pour eux (je rappelle que je ne connais pas du tout cet endroit mais j'ai été touchée par l'appel à signer une pétition, ne serait-ce que pour la préservation des emplois, cause qui me tient d'autant plus à cœur que je ne connais que trop bien les situations de précarité et les angoisses qui vont avec).

Suppression du gite de la Fourdonne : quelques nouvelles

Citoyens vigilants DE SAINT CIRQ LAPOPIE

28 juin 2014 — A ce jour, vous êtes presque 500 à avoir soutenu la pétition contre la suppression du gîte communal de la Fourdonne.
Parmi les 183 signataires lotois, 28 habitent Saint Cirq Lapopie, 17 sur une commune limitrophe. La pétition a recueilli des signatures des 4 coins de l'hexagone (267), ou de l'étranger (34). Des personnalités du milieu de la randonnée, voyageurs, hébergeurs, prestataires, ont également signé et relayé.
Soyez tous remerciés pour votre soutien.
A l'occasion du conseil municipal du 19 juin dernier, la pétition en ligne (totalisant alors 345 signatures) et la pétition papier (50 signatures) ont été remises à Gérard Miquel, maire de Saint Cirq. Celui-ci a opposé une fin de non recevoir aux demandes exprimées à savoir le maintien du gîte de la Fourdonne et l'organisation d'un débat sur le devenir des bâtiments communaux. Le gîte devrait donc être fermé le 30 septembre prochain pour être transformé en mairie.
Pour autant, la mobilisation doit continuer car il reste un peu de temps pour peser sur l'action municipale. Recueillir 500 SIGNATURES DE PLUS serait un objectif honorable pour notre pétition. C'est pourquoi, nous vous demandons de solliciter vos réseaux personnels et de rallier vos amis à notre cause.
Encore merci pour votre appui.