Vous pouvez cliquer sur n'importe quelle image pour l'agrandir. Pour revenir au blog, cliquez à côté de l'image agrandie. Bonne visite, et merci pour votre commentaire si vous ressentez l'envie de laisser une trace de votre passage.


vendredi 1 juin 2012

Interlude à l'aquarelle

Hier fut une journée diversement consacrée à la télévision (un procès en cours et une émission) à certaines coutumes visant à mutiler la femme et les fillettes - perpétrée quand bien même officiellement interdite par les gouvernements des pays - et le hasard m'a fait tomber dans une salle d'attente le matin même sur un article qui y était consacré et qui pourtant date de l'année 2003 ! Qu'importe, l'une des photos insérées dans le magazine m'a donné envie de la reproduire, d'autant plus que j'ai eu moi-même l'occasion de rencontrer (mais je n'ai jamais osé prendre de photos !) des hommes déjà âgés - ou non - en compagnie de plusieurs épouses officielles (que ce soit au Niger ou au Sénégal). Cela dit, je n'affirme à aucun moment que les femmes que j'ai rencontrées ont subi cette mutilation étant donné que je serais là entrée dans un sujet hautement tabou et que je ne suis ni journaliste ni reporter et n'ai pas eu le loisir de m'entretenir avec ces femmes. Je me trouvais dans ces endroits-là pour d'autres motifs, aucun ne me permettant ni de prendre des photos à la sauvette, un peu comme on photographierait des animaux dans un zoo - eh bien oui, dans certains pays les hommes sont polygammes, et alors ??!! - et donc encore moins d'aller poser des questions sur des sujets comme celui que je me refuse à nommer tellement cela provoque en moi un grand malaise. Toute mutilation volontaire d'ailleurs, qu'elle soit celle-ci ou une autre, provoque en moi un grand malaise. La photo que j'ai reproduite vite fait à l'aquarelle (ci-dessous) a été prise au Mali.