Vous pouvez cliquer sur n'importe quelle image pour l'agrandir. Pour revenir au blog, cliquez à côté de l'image agrandie. Bonne visite, et merci pour votre commentaire si vous ressentez l'envie de laisser une trace de votre passage.


dimanche 14 octobre 2012

Une maman comblée

Ah, des bisous venus du Sud de la France...
Merci à ma fille B.
Je m'étais promis de ne pas venir sur le PC tant que je n'avais pas terminé ce que j'avais à faire pour mon boulot. Dix heures d'affilée hier samedi n'ont pas suffi. J'ai remis cela ce matin en me levant de bonne heure et j'ai terminé récemment. Malgré tout, petite visite autorisée à mes deux fils car il ne faut rien exagérer. J'ai quand même fait une petite exception et coupure pour eux dans ce week-end de labeur (hier après 18 h 30 - je venais de bosser 10 heures sans m'arrêter, et cet après-midi, entre 14 et 19 heures). Les copains, par contre, ils vont devoir attendre que je sois en congés. J'ai dû décliner plusieurs invitations d'amis : le travail c'est le travail et comme je n'ai plus la force en semaine de travailler longtemps après mes journées de boulot, il me reste les week-ends pour faire tout ce que je ne peux pas faire (toujours pour le boulot) durant la semaine. Passionnant, n'est-ce pas ? "Ah vieillesse ennnemie, que n'ai-je tant vécu que pour..." Eh oui, le corps a ses limites mais ça y est, je suis à jour... jusqu'à la prochaine fois... (humour).
Allez, les bisous de ma fille...
Oh, je ne vous ai pas dit : j'ai encore reçu deux cadeaux d'anniv de la part de mes fils (et ma fille aînée attend une commande qu'elle avait passée pour moi mais pas arrivée à temps : j'adoooooore les anniversaires à rallonge...)
Cadeaux : une sorbetière pour faire de la bonne glace aux fruits (c'est moi qui ai décidé que ce serait de la glace aux fruits mais on peut faire de la glace à d'autres parfums, bien entendu).
Autre cadeau : "Ce que savait Jennie" de Gérard Mordillat, aux éditions Calmann-Lévy.
J'ai eu l'occasion de le commencer un matin de la semaine passée dans le train mais hélas, mes trajets sont le plus souvent consacrés au travail ou ... à sombrer dans un profond sommeil lorsque mon corps me lâche... Cela dit, les 46 premières pages que j'ai lues me donnent envie d'en poursuivre la lecture.