Vous pouvez cliquer sur n'importe quelle image pour l'agrandir. Pour revenir au blog, cliquez à côté de l'image agrandie. Bonne visite, et merci pour votre commentaire si vous ressentez l'envie de laisser une trace de votre passage.


vendredi 16 novembre 2012

Précieux cadeau

Je l'ai reçu tout à l'heure... Je suis allée le chercher là où le livreur colissimo l'avait déposé cause absence au moment de son passage...
Je me demandais ce que pouvait bien contenir ce si joli petit paquet, tout de mauve et rose emballé, dans un papier doux comme de la soie et un ruban tout aussi doux.
Comme j'aime faire durer le plaisir, j'ai photographié les étapes d'un délicat déballage, je ne voulais abimer ni le ruban ni la papier.
Il est tard et mon éclairage un peu faible, les photos sont un peu jaunes, mais je ne peux tenir jusqu'à demain pour faire de meilleures photos en plein jour. De toute façon, la lumière, elle était dans le paquet. Merci Ambre, merci du fond du fond de mon coeur (non ce n'est pas une erreur de répétition. Entends par là que cela vient depuis le plus profond de moi.
LE paquet, avec une petite carte et un message d'amitié à l'intérieur. Le photophore en sel rose de l'Himalaya m'a été offert par ma fille B. lorsque je suis allée la rejoindre à Aix en Provence, et elle avait ajouté une bouillote toute rose, toute douce, que je remplis d'eau bouillante chaque soir et qui me tient chaud toute la nuit, ainsi qu'un "chauffe-mains", un petit sachet astucieusement conçu qui chauffe en quelques secondes et réutilisable à souhait.

Etape 2, j'ai enfin dénoué le noeud, avec patience... et impatience à la fois de savoir ce que contient ce si joli papier (papier de riz ? il me fait penser à cela)

Waouh ! C'est super, d'autant plus que je me suis engouffrée dans une église aujourd'hui et y ai allumé deux veilleuses (qui remplacent les cierges d'autrefois), une pour les vivants et une pour les morts, car dans deux jours je célèbre - seule de la famille - un bien triste anniversaire de décès et j'ai passé la nuit - par coïncidence - à lire en ligne un livret du même type, une insomnie m'ayant réveillée durant deux bonnes heures. Je ne raconte même pas comment me lever ce matin pour partir travailler (je m'étais rendormie depuis à peine une petite heure) fut difficile. Mais je me suis levée.

Voici la première page du petit éphéméride 2013
Désolée pour l'aspect sombre de la photo mais la lumière est dans les textes

Et voici la page sur laquelle je suis tombée en l'ouvrant pour la toute première fois au hasard (j'adore faire cela, pour lire le "message" du jour). Eh bien c'est marrant, moi qui ai boîté toute la semaine à cause de ma tendinite au genou, je tombe sur un texte qui parle d'un estropié. C'est fort, non ?