Vous pouvez cliquer sur n'importe quelle image pour l'agrandir. Pour revenir au blog, cliquez à côté de l'image agrandie. Bonne visite, et merci pour votre commentaire si vous ressentez l'envie de laisser une trace de votre passage.


mercredi 5 février 2014

Réflexion intérieure

 
J'ai commencé à blogger en 2008 si ma mémoire est bonne, chez Blogspot. En avril me semble-t-il. C'était hier. Mon premier blog parlait de toiles, de mots et je l'avais intitulé "Des mots et des toiles" (je voulais que l'on entende "étoile" dans le titre). J'y avais publié les photos scannées de mes peintures et aquarelles (on venait de me faire cadeau d'un scanneur : je découvrais cet outil avec émerveillement !!) et j'étais équipée depuis peu d'un appareil photo numérique. Ah, le progrès ! En si peu de temps. Il y a dix ans tout juste et même moins, je n'avais pas même l'adsl. C'est dire comme les nouvelles technologies ont vite gagné nos intérieurs. Je faisais quoi "avant" ? Comme tout le monde, photos en tirage argentique (donc on faisait attention à prendre les "bons" clichés, au "bon" moment, tout ce qui était raté était de l'argent dépensé inutilement - aujourd'hui on ne regarde plus au nombre de photos que l'on prend, on mitraille.... on fera le tri plus tard). Quant à l'ordinateur, le P.C., il avait pour ma part un usage exclusivement réservé au tableur et au traitement de texte : du coup, j'écrivais. Depuis l'adsl, les choses ont changé. Au début, petitement. Puis l'idée d'un blog, pour partager créations (peintures plus particulièrement mais aussi quelques travaux de bricolage et couture) et mots : j'écrivais. Au lieu d'écrire dans des fichiers qui restaient destinés à ma seule (re)lecture (rarement faite), j'étalais en public le fruit de mes pensées, de mes divagations, voire de mon imagination (quelques écrits fictionnels), et parfois mes états d'âme, en prose ou sous forme de poésie libre. Puis j'ai supprimé le blog de mes peintures, me promettant d'en refaire un autre (j'ai alors créé "Les couleurs de ma vie", que j'ai ensuite supprimé au bout de deux ou trois années, créé en parallèle à un premier blog "Passagère de la Vie" puisque c'est ainsi que je me voyais, et me vois encore. Puis Passagère a disparu et je l'ai refait sous le même titre mais avec une autre adresse de connexion. Celui sur lequel vous vous trouvez actuellement. J'ai continué d'alimenter ce blog, beaucoup au début, puis de moins en moins, et depuis peu, vraiment plus grand chose. J'ai le sentiment de n'avoir plus rien à dire, plus rien à écrire, ou plus envie. A cours d'idées. A cours d'envie. Alors voilà : aujourd'hui se pose à moi la question de savoir si oui ou non je vais continuer à blogger. Je n'ai rien de sensationnel à dire, rien de sensationnel à photographier et publier, je n'écris plus, je ne peins plus. Je ne cuisine pas non plus et ne fleuris pas mon jardin puisque je n'en ai aucun. Serait-ce l'amorce d'un au revoir ? D'un adieu ? Je ne sais. A l'heure où j'écris, réellement je ne sais pas. Je m'interroge.
J'ai néanmoins - et cela n'est pas rien et pèse lourd dans la balance - à l'esprit les quelques (rares) profondes amitiés que j'ai nouées ici, sur la toile, et que j'aimerais ne pas décevoir ni perdre. Partir serait un peu quitter cette sphère d'amitié car il ne faut pas se mentir à soi-même : on a beau dire "je reviendrai", "je t'écrirai", le temps nous emporte ailleurs et on ne le fait pas. On laisse passer les jours, les semaines, et l'on ne revient pas. Et puis je sais qu'un(e) des mes enfants vient aussi régulièrement lire ce blog (bien maigre en ce moment, désolée mon enfant que j'aime) et je n'aimerais pas non plus fermer cette fenêtre sur un autre espace de ma vie pour lui/elle, ou alors pas sans avoir ré-ouvert une autre fenêtre ailleurs : mais... il y a un mais. Aurai-je plus à dire ailleurs ? Dans l'état actuel des choses, ma réponse est non. Quelque chose de différent ? Oui, mais quoi ? Comment ?
Allez, je lâche prise. Peut-être cela laissera-t-il de la place pour une idée ou une décision ?